Converse Jack Purcell x Stussy

81 ans et pas une ride.

mercredi 3 août 2016, par

Certainement moins populaire que la légendaire Chuck Taylor mais tout aussi emblématique, la Converse Jack Purcell est l’une de ces chaussures qui traversent le temps à son rythme. Le modèle est conçu en 1935 par le joueur de badminton du même nom pour le compte de B.F Goodrich (oui, oui, la marque de pneus) avant que Converse n’en reprenne les droits en 1972. Le détail qui fait toute la différence sur cette chaussure est le « sourire » qu’elle arbore sur la coque avant, clin d’oeil à son créateur qui le gardait en toute circonstance, y compris dans le feu de la compétition.

On retrouve dans cette collaboration avec Stüssy ce qui fait tout son charme : cette simplicité, notamment avec une toile premium et des coloris plus-classiques-tu-meurs, mais avec le détail toutefois : le petit logo brodé sur la languette, le monogramme au niveau du talon et cette semelle blanc cassée façon vintage. Autant dire que rien ne permettrait de distinguer au loin cette Jack Purcell d’une autre, mais c’est aussi pour ça qu’on l’aime bien, car elle distille malgré elle une sorte de philosophie zen : on peut marquer les esprits sans faire de vagues.

Sortie prévue fin août.

via Japanican