Dr Kanye & Mr West – Partie II : Late Registration

La naissance du Louis Vuitton Don.

samedi 30 juillet 2016, par

Dans la première partie de notre série Dr Kanye & Mr West, nous vous parlions de la difficulté de Kanye à assumer ses différences sartoriales avec le reste des rappeurs de l’époque. Ce second acte nous permet de voir son évolution tant au niveau de son attitude que de son style. Il sort d’un succès critique et commercial énorme avec son précédent album The College Dropout, c’est désormais une pointure mondiale et il le sait. Il peut donc se permettre ce qu’il veut : en gros, il emmerde la Terre entière et surtout ses détracteurs.


Partie II : Late Registration

Si l’on considère que The College Dropout était une bêta, alors Late Registration est la version finale. Sur cet album, les productions sont toujours aussi soulful, mais elles sont plus sophistiquées, léchées et chaque élément est magnifié grâce à la précieuse aide du compositeur Jon Brion. Le duo sublime les samples avec des instruments live. La musique de Kanye West prend alors une toute autre dimension.

KanyeWest_LateRegistration_0405a_large

Forcément, cette évolution se ressent également dans son style et son attitude. Il a acquis de l’assurance et son statut de star internationale est solidifié. Il enchaîne les déclarations choc comme lors de son speech de rageux aux MTV EMAs lorsque Justice a gagné le prix du meilleur clip. Ou encore son fameux « George Bush doesn’t care about black people ! » sur MTV lors d’un téléthon pour les victimes de l’ouragan Katrina.

copilot-style-profiles-201306-kanye-west-style-evolution-2013-gq-07

Il se considère à présent comme l’égal de ses idoles. Il dira d’ailleurs sur le morceau « Touch The Sky » :

Jay favorite line: « Dawg, in due time! »

Now he look at me, like, « Damn, dawg! You what I am! »

A hip-hop legend

I think I died in that accident, ‘cause this must be Heaven

Traduction :

« La phrase favorite de Jay : « Mec, chaque chose en son temps ! »

Maintenant il me dit : « Putain mais t’es devenu ce que je suis ! »

Une légende du hip-hop

J’ai l’impression que je suis mort dans cet accident, parce que tout ça ressemble au Paradis

kanyewest grammy told you so hamilton ap images 615

Il assume dorénavant totalement sa singularité au sein d’un rap game qui affiche toujours autant ses penchants pour les baggies et les t-shirts XXL. Finie l’époque Lo-Head, on le voit maintenant s’habiller quasi exclusivement en marques de luxe comme Louis Vuitton et Gucci. Le Louis Vuitton Don est né.

nlal4cilwl1zxo3hscs8

Kanye est en plein dans sa période « nouveau riche ». Son pouvoir d’achat lui permet, certes, de pouvoir s’offrir ce genre de vêtements, mais il n’a toujours pas encore son sens aigu du style (ou plutôt son armée de stylistes mais chut, faut pas le dire).

Kanye+West+2005+MTV+VMA+Hosted+Diddy+Press+c7LX7_m3yr6l

On aperçoit donc ‘Ye porter des blazers aux manches infinies, des pantalons coupe tenue d’infirmier, ou encore le combo chemise ouverte —trois fois trop large—, chaîne en or (sertie de diamants) qui brille.

AP06020806437

Néanmoins, son choix de porter des cabans à la place des manteaux de fourrure de rigueur dans le milieu montre qu’il est tout de même sur la bonne voie.

west

Ses clips sont également à l’opposé de ce qui se fait à l’époque. Il se met en scène en parodiant le cascadeur Evel Knievel dans le clip de « Touch The Sky » et il roule en Mercedes 300 SL vintage dans celui de « Diamonds » quand toute l’industrie du rap ne jure que par le SUV de luxe Cadillac Escalade.

Capture-d’écran-2016-07-23-à-17.44.16

Kanye devient peu à peu le phénomène médiatique que l’on connaît et dans la troisième partie de notre dossier, nous allons décrypter la période Graduation durant laquelle il démontre sa capacité à lancer des modes avec notamment la folie des shutter shades…