Interview exclusive : Mark Smith, Senior Creative Director of Innovation chez Nike

Mark Smith, designer émérite chez Nike se livre sur Flatmates Mag.

mardi 12 juillet 2016, par

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais Mark Smith fait partie de ce qui se fait de mieux en terme de design chez Nike. Cet homme de l’ombre fait en effet partie de la mythique Innovation Kitchen, ce laboratoire ultra secret du géant du sportswear, au sein duquel sont élaborées les technologies et innovations du futur. Ce fidèle du Swoosh —il y travaille depuis 1989 !— a été impliqué sur les projets les plus ambitieux de Nike et Jordan Brand. On l’a notamment vu avec Tinker Hatfield et Michael Jordan l’été dernier à Paris lors de la présentation de la Air Jordan XXX et il est à l’origine d’un des modèles les plus populaires du moment : la Sock Dart, ou encore la Air Yeezy 1.

D’habitude discret dans les médias, il laisse volontiers les projecteurs à Mark Parker (récemment promu au poste de Chairman à la place et sur conseil du co-fondateur Phil Knight) et à Tinker Hatfield (designer légendaire et inventeur des Air Max 1 et Air Huarache entre autres).

Mark Smith nous parle aujourd’hui de lui, de son arrivée chez Nike, des choses qui le font vibrer dans son travail ou encore de ses relations avec Tinker Hatfield, Mark Parker et Michael Jordan.


Flatmates Mag : Pourriez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours dans le design et chez Nike ?

Mark Smith : Mon nom est Mark Smith et j’ai été engagé chez Nike par Mark Parker —Vice Président du Footwear à l’époque— en mai 1989. Mon rôle à l’origine était de dessiner des teddys artistiques et conceptuels. Les premiers projets sur lesquels j’ai eu à travailler furent pour Madonna, Janet Jackson et Heavy D. Je suis resté au département prêt-à-porter jusqu’en 1991, avant que Tinker Hatfield ne m’intègre à l’unité footwear design. J’ai grandi à San Diego Beach dans une famille extrêmement créative et je dessine depuis ma plus tendre enfance. J’ai obtenu un diplôme en conception publicitaire à USIU San Diego en 1984 puis un autre en graphisme/packaging au Art Center College of Design en 1988.

FM : Parmi toutes les innovations de Nike, laquelle considérez-vous comme étant la plus importante et pourquoi ?

MS : Je dirais Nike AIR. C’est celle qui nous a permis de nous différencier et de nous démarquer de la concurrence. Et quand la bulle d’Air est devenue apparente… du pur génie !

1987_air_max_one_vintage_ads

FM : Quel est le projet sur lequel vous avez préféré travailler et pour quelles raisons ?

MS : Me demander mon projet favori c’est comme me demander ma chanson ou mon film préféré. Il y en a tellement ! Je dirais :

  •  La Air Raid car c’était la première fois que je travaillais sur une chaussure.
  •  La Air Jordan IX car c’était mon premier projet estampillé Jordan.
  •  Le lancement de la Air Force 1 Laser car j’ai pu faire appel à des amis artistes sur ce projet.
  •  La Sock Dart car on se lançait dans quelque chose de totalement nouveau (ndlr : c’est la première paire dont l’empeigne fut totalement tissée par ordinateur).
  •  La Zoom Moire car c’est la première chaussure « digitale » (ndlr : le système Nike+ a fait son apparition avec ce modèle).
  •  La Air Jordan XX car c’est le premier modèle sur lequel nous avons utilisé le laser en production de masse.
  •  Le projet qui m’a le plus pris de cours est sûrement la « Eagle » (devenu le pack MTM) pour le Président des USA. Je n’aurais pu penser que ce projet deviendrait réalité.

Et tellement d’autres… Je suis vraiment chanceux d’avoir participé à des projets si géniaux.

FM : Mark Parker a un passé de designer. En quoi cela influe-t-il sur votre manière de travailler ? Laisse-t-il de la liberté aux équipes de designers ?

MS : C’est toujours sympa de travailler avec Mark, mais également très enrichissant et motivant. Il a une telle connaissance de la chaussure (et de l’art) et il essaie constamment de nous amener vers de nouveaux défis. Il adore partager ses croquis de temps à autres et je trouve cela assez unique. Mais avant tout, il tient compte de nos avis et suggestions. Nous travaillons vraiment en collaboration.

TMM28NIKE2_a_319068c

FM : Comment faites-vous chez Nike pour garder un équilibre entre performance et esthétique ?

MS : Avant toute chose, nous nous assurons que le produit convienne aux exigences de l’athlète. Vient ensuite le travail sur l’esthétique. Concevoir des produits simplement beaux à voir sans réelle réflexion sur la fonctionnalité, cela s’appelle de la mode.

FM : Alors que la HyperAdapt 1.0 —chaussure auto-laçante inspirée par la célèbre Nike MAG de Retour Vers Le Futur— a été dévoilée il y a quelques mois au Nike Innovation Summit, comment voyez-vous l’évolution du footwear en terme d’innovation ?

MS : Cela fait plusieurs années maintenant que nous voyons E.A.R.L., comme la baptisée Tinker Hatfield à l’origine, au studio, donc on s’y est fait depuis un moment. Pour ce qui est de l’avenir du footwear, disons qu’il s’annonce radieux. Cette première version est également accompagnée d’autres innovations marquantes ce qui est plutôt cool.

 FY16_INNO_SNOWCAP_WHITE_HERO_V2_0043_original

FM : Pouvez-vous décrire vos relations de travail avec Michael Jordan ? Quelle est son implication dans le design ainsi que dans le développement de Jordan Brand ?

MS : C’est génial de bosser avec lui ! Il maîtrise vraiment son sujet. De tous les athlètes avec lesquels nous travaillons, c’est celui qui s’y connaît le MIEUX en design. Il demande toujours de la nouveauté, quelque chose d’unique. Il veut tout simplement ce qu’il y a de mieux pour ses produits. Et ça lui tient à cœur. Il s’implique énormément dans le business, dans l’orientation future de la marque, le choix des ambassadeurs qui font que Jordan Brand reste compétitive sur le marché. La recherche de l’excellence est la clé. MJ est resté un grand compétiteur, c’est simplement son terrain de jeu qui a changé. Nous prenons en tout cas beaucoup de plaisir à collaborer sur ses projets.

FM : Quelle relation entretenez-vous avec Tinker Hatfield ?

MS : Je suis l’aîné de ma famille, et Tinker est un peu le grand frère que je n’ai jamais eu. On adore passer du temps ensemble, que ce soit pour dessiner des chaussures, faire du surf, de la musique, regarder des films… J’apprends toujours de lui, et je pense que c’est réciproque. On prend également un malin plaisir à aller à l’encontre des règles établies.

FullSizeRender 12

FM : Merci pour le temps que vous nous avez accordé Mark. Avez-vous un message à faire passer aux lecteurs de Flamates Mag ?

 MS : J’adore ce que je fais chez Nike. Essayez de trouver ce qui vous fait vibrer et foncez. Entourez-vous des bonnes personnes, celles qui vous poussent à toujours donner le meilleur de vous-même. Et si vous avez la chance de pouvoir les considérer comme des amis, voire de la FAMILLE, alors vous aurez une idée de la chance que j’ai de pouvoir vivre ce que je vis chaque jour.

Continuez à véhiculer de bonnes vibes et votre amour des sneakers.

 

 

Crédits photo : Nike, Sneakernews, 032c, Hypebeast