Les hoodies revisités de L’Estrange London.

Le hoodie : et si c’était lui le vrai meilleur ami de l’Homme ?

jeudi 28 juillet 2016, par

Ah la la, le hoodie, ce faux-ami ! On en a tous un qui traîne dans le placard et qu’on ressort pour glander sur le canapé le dimanche après-midi. Celui qui est ultra mal coupé avec une capuche trop large, des manches bouffantes et qui est trop serré à la taille. Certains d’entre nous (oui toi là-bas, c’est à toi que je parle) osent même le mettre avec un bas de survêt’ dépareillé quatre fois trop large pour aller acheter du pain.

Alors oui, on peut parfois être injuste avec ce vêtement qui vieillit mal et qui, passé l’adolescence, peut vous faire passer pour quelqu’un atteint du syndrome Peter Pan, mais le hoodie n’est-il pas au final le meilleur ami de l’Homme ? Quand on y pense, il est confortable, multifonctions, s’adapte à toutes les saisons, peut-être porté sous un manteau ou comme une veste… Il avait juste besoin d’une petite mise à jour pour le rendre acceptable. C’est là qu’intervient L’Estrange London.

story27

L’idée de la marque est de redéfinir un segment bâtard au sein de la mode masculine : le smart casual. Surfant sur la tendance athleisure —contraction des mots athletic et leisure— L’Estrange London a décidé de redonner ses lettres de noblesse au hoodie en le retravaillant de façon à lui donner un aspect élégant et raffiné.

story26

L’esprit initial est toujours là (confort, matière), mais Tom & Will, co-fondateurs de la marque lui ont ajouté quelques touches de sophistication comme des doublures à motifs en coton rappelant le carré de poche, ou encore des poches inspirées de la veste de costume. La marque anglaise ne s’arrête pas là, puisqu’elle a également réimaginé le pantalon à pince. Il est lui aussi proposé en jersey et l’effet trompe-l’œil est saisissant. L’Estrange London a aussi actualisé le sweatshirt, et propose également une gamme de chemises l’une col mao et l’autre petit col français.