On a écouté : Damso – « Ipséité »

Ipséité : Identité propre. Ce qui fait qu’une personne est unique et absolument distincte d’une autre.

vendredi 5 mai 2017, par

Après avoir balancé deux extraits annonçant l’arrivée de son second opus sur les réseaux sociaux, Damso a définitivement attisé ma curiosité en dévoilant le titre de l’album : Ipséité.

1a572edbf6da198c99dacd7c19282804.1000x1000x1

Allait-il continuer sur la lancée de Batterie Faible, ou alors changer totalement de direction ?

La première chose qui m’a marqué sur cet album est sa qualité sonore. Là où Batterie Faible m’a déçu en terme de mix, Ipséité est une merveille de travail technique chapotée par Nk.F, l’ingénieur du son de PNL. On retrouve d’ailleurs le même réglage de vocoder utilisé par PNL (popularisé par Daft Punk) dans le refrain de « Dans La Légende », sur la fin de « Lové ». Les instrus sont claires et ont du corps alors que le traitement des voix les transforme en instruments à part entière et permet à Damso d’accentuer son interprétation.

Il y a ensuite l’évolution de Damso lui-même. Sa progression est tout simplement bluffante.

On retrouve bien évidemment le Damso que l’on aime tous : le spécialiste du saal. Des prods trap, de l’égotrip, des images crues, des punchlines à n’en plus en finir. Il annonce la couleur avec « Nwaar Is The New Black » et continue sur l’explosif « Noob Saibot ».

Sur Batterie Faible, on sentait son envie de diversifier ses sonorités (« Sombre »), mais il va plus loin sur Ipséité avec des morceaux comme le magnifique « Kin La Belle » aux sonorités afrobeat ou encore le son house « Lové ». Sa performance magistrale sur le morceau « Une Âme Pour Deux » est cependant celle qui m’a le plus surpris. Un story telling totalement barré digne des sons les plus fous d’Eminem et une interprétation proche du « Formidable » de Stromae.

Damso n’hésite pas à se livrer sur cet album, que ce soit pour parler de sa difficulté à gérer les relations amoureuses (« Macarena »), son rapport à la réussite (notamment sur « J Respect R ») ou encore son tout nouveau statut de père.

Autre fait remarquable, malgré son affiliation au 92i, on ne ressent absolument pas l’influence de Booba, contrairement aux autres membres du label.

Ipséité est donc un album très équilibré et cohérent qui lui permet de se faire une place au top du rap francophone. La qualité de son écriture, ses choix musicaux avisés et son détachement par rapport à l’industrie de la musique sont autant d’éléments qui font la singularité du personnage.