On a écouté : Drake – « More Life »

More Life 🌺

dimanche 19 mars 2017, par

Après nous avoir bien fait languir pendant près de 5 mois, Drake s’est enfin décidé à sortir More Life.

Décrit comme une playlist par l’intéressé, More Life est une compilation composée de morceaux originaux (aucun remix) sur laquelle Drizzy a invité des artistes majeurs de la scène musicale urbaine actuelle.

drake-6red

L’emploi du terme playlist n’est pas anodin puisque cela lui offre la liberté de sortir du cadre cadenassé d’un album. Sur ce projet, Drake explore en profondeur des styles musicaux auxquels il a touché de loin sur ses précédents albums. Et malgré la multitude de styles que l’on retrouve sur More Life, le projet ne souffre étrangement pas d’un manque de cohésion auquel on pourrait s’attendre, bien au contraire. Cet album est tout sauf une cacophonie de sonorités incompatibles les unes avec les autres.

DrakeResized-755x503

C’est ainsi que le MC de Toronto s’est essayé à la deep house sur l’excellent « Get It Together » accompagné du DJ sud africain Black Coffee et de la jeune sensation soul made in UK, Jorja Smith. Et lorsqu’il ne se sent pas de mettre la main à la patte directement, il fait appel à ses potes à l’instar de l’explosif morceau grime « Skepta Interlude ». Sur les entêtants « Madiba Riddim » et « Blem » (futurs sons de l’été) Drizzy exploite respectivement les sonorités Afrobeat — après avoir timidement tenté le coup sur « One Dance »— et caribéennes. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le résultat dépasse les espérances.

drake-aug-2016-atl-billboard-1548

Cette faculté à assimiler des styles musicaux différents et à les réinterpréter à sa sauce est d’ailleurs un des plus gros talents de Drake. Il le faisait déjà sur So Far Gone. Un vrai caméléon.

Cette curiosité, cette tendance à rester à l’affût de tout ce qui sort et ce flair pour le « next big thing » en feraient d’ailleurs un excellent directeur de la programmation en radio…

Mais Drake n’a pas forcément besoin de sortir de sa zone de confort pour briller. Ses prestations XXL sur des titres comme « No Long Talk », « Gyalchester », « Sacrifices » et la boucherie absolue « Kmt » (putain le couplet de Giggs !!!) en sont la preuve.

drake-boy-meets-world-tour-dates-1476126420-1024x683

Malgré sa consistance (22 tracks), More Life ne s’essouffle pas et réussit là où Views avait échoué. Drake réussira sans aucun doute à contenter sa fan base et chacun y trouvera son compte grâce à la grande variété de styles que l’on retrouve sur More Life.